AUJOURD'HUI OUVERT jusqu'à 20h00

La carie du jeune enfant

La carie du jeune enfant est affection grave qui se caractérise par des dents de lait lourdement endommagées par la carie. Cette maladie peut évoluer très rapidement et a des effets néfastes autant sur la dentition primaire que sur la dentition permanente. Elle se manifeste chez les enfants d’âge préscolaire et entraîner divers maux :

  • Douleurs aiguës ou chroniques
  • Perturbation au niveau de l’alimentation et du sommeil
  • Malocclusion
  • Autres problèmes qui peuvent avoir des répercussions à très long terme.

Mesures pour éviter la carie du jeune enfant

Plusieurs facteurs peuvent contribuer au développement de la carie du jeune enfant. Notons principalement l’alimentation et l’hygiène buccodentaire.

Il est d’abord important de savoir que le lait maternel, les préparations pour nourrissons, le lait de vache et les jus de fruits contiennent TOUS du sucre. La formation de caries chez l’enfant survient donc principalement lors des boires et des repas, et lorsque celui-ci s’endort avec son biberon (à l’exception de l’eau).

Par conséquent, il est recommandé de nettoyer les gencives de votre bébé après chaque boire, même s’il n’a pas encore de dents. Ensuite, dès l’apparition des premières dents, il faut les brosser à l’aide d’une brosse à soies souples adaptée à la taille de sa bouche. Notez que la quantité de dentifrice ne devrait pas dépasser la grosseur d’un grain de riz.

Idéalement, il faudrait aussi limiter, voire cesser, le boire avant l’assoupissement du bébé. Pareillement, il faut éviter de laisser l’enfant s’endormir avec un biberon en bouche. Dans ce dernier cas, le liquide reste dans la cavité buccale et favorise le développement de lésions carieuses. Bien entendu, une certaine période d’adaptation sera nécessaire avant que l’enfant ne s’habitue à sa nouvelle routine.

Pour faciliter la transition, nous vous invitons à consulter les recommandations ci-dessous.

Trucs et astuces pour une transition à l’eau en douceur :

  • Remplir le biberon d’eau seulement.
  • Si votre enfant le refuse, donnez-lui une sucette propre, une peluche ou une couverture.
  • Si votre enfant pleure, n’abandonnez pas la nouvelle routine instaurée : consolez-le et recommencez.
  • Si toutes ces recommandations ne semblent générer aucun résultat satisfaisant, essayez de diluer le lait du biberon graduellement avec de l’eau, et ce, jusqu’à ce que le contenu soit converti totalement en eau.
  • Si vous allaitez votre enfant au sein, tentez de le retirer avant qu’il ne s’endorme.

Au niveau de l’alimentation, veillez à ne pas offrir des aliments à teneur trop élevée en sucre et limitez-en la consommation. Vous pouvez aussi ajouter de l’eau au jus et surtout, privilégiez les collations saines et qui ne collent pas aux dents comme des fruits et légumes ou du fromage.

La carie du jeune enfant peut se manifester jusqu’à l’âge de quatre ans. Il est important d’inspecter tous les mois les dents de votre enfant. Méfiez-vous des taches ou des lignes d’un blanc terne à proximité des gencives. Soyez également à l’affût des dents de coloration foncée. Si l’un de ces signes se manifestait, rendez-vous chez votre dentiste. Ce type de carie doit être traitée rapidement, à défaut de quoi elle pourrait se propager aux autres dents et développer une infection.

ZONE INFORMATIVE

Ceci est la
zone informative

Ceci est un sous-titre

Notre zone informative a été élaborée afin de mettre à votre disposition des renseignements utiles portant sur la santé buccodentaire et notre clinique. Pour un accompagnement jusqu’à la maison, vous y trouverez également nos conseils postopératoires.

En tout temps, notre engagement est de vous offrir des soins et un service personnalisé irréprochables. Depuis plus de 25 ans, notre personnel engagé et informé se fait un plaisir de répondre à vos questions et de planifier vos rencontres.

N’hésitez surtout pas à nous appeler!

LES FORMULAIRES

Prendre un rendez-vous

Prendre un rendez-vous

Pour obtenir un rendez-vous, vous pouvez nous téléphoner au 418 871-1447 ou remplir le formulaire ci-dessous.

Vous recevrez en moins de 48 heures, soit par téléphone, courriel ou messagerie texte, une confirmation de votre rendez-vous ou une proposition pour une nouvelle plage horaire. Ce délai peut varier selon les congés ou formations à clinique. Merci de votre compréhension.

Si vous n’êtes pas encore patient chez nous, cliquez ici pour ouvrir un dossier médical.










Questionnaire médical

Questionnaire médical

Vous êtes un nouveau patient?

Vous devez préalablement compléter un formulaire recueillant les détails relatifs à votre état de santé avant votre premier rendez-vous à la clinique.

Pour accélérer le processus, nous vous invitons à remplir ce formulaire à domicile :

Télécharger le formulaire (PDF dynamique)

  1. Enregistrez le formulaire dans votre ordinateur (ne pas le remplir directement dans le navigateur)
  2. Remplisse- le et sauvegardez-le directement sur votre ordinateur.
  3. Imprimez-le et remettez-le à la réceptionniste à votre arrivée, accompagné de votre liste complète de médicaments.

En cas d’annulation de rendez-vous, nous vous prions de nous aviser par téléphone ou par courriel au moins 48 heures à l’avance.

Merci !

Sondage de satisfaction

Sondage de satisfaction

Dans le souci de rehausser la qualité de nos services, nous invitons notre clientèle à répondre à un court sondage.

Cette nouvelle approche vise à mesurer votre niveau de satisfaction et à démystifier les aspects à améliorer dans le cadre de notre pratique.

Veuillez prendre note que ce sondage est anonyme.









SECTION DES PATIENTS

Rage de dents

Rage de dents

Une rage de dents, bien que douloureuse et désagréable, reste un mal courant. Comme elle peut avoir plusieurs origines : carie, abcès, inflammation, et même des aliments, il faut réagir pour éviter la détérioration de l’état.

La première action à prendre est de se rincer la bouche à l’eau tiède. Ainsi, vous pourriez déloger un débris qui pourrait être coincé entre vos dents. L’utilisation de la soie dentaire est aussi fortement recommandée. Évitez l’application d’aspirine ou autre analgésique. Ceux-ci ont tendance à brûler les tissus plutôt que de les guérir. S’il y a enflure, appliquer une compresse froide pourra aider.

En second lieu, dirigez-vous illico chez le dentiste le plus près. Une douleur vive et subite, même si elle s’estompe, est généralement de mauvais augure ; il s’agit d’une infection dans la majorité des cas. En outre, si vous pensez que la douleur ou l’enflure est la résultante d’un traitement dentaire qui vient de vous être administré (ex. : blanchiment, extraction d’une dent de sagesse, etc.), n’hésitez pas à communiquer avec votre dentiste!

De saines habitudes alimentaires combinées à une hygiène buccodentaire exemplaire et à des visites régulières chez le dentiste peuvent même prévenir les maux de dents.

L’anxiété, pourquoi la subir quand on peut la calmer?

L’anxiété, pourquoi la subir quand on peut la calmer?

Qu’est-ce que l’anxiété?

Nous avons tous vécu au cours de notre vie un certain niveau d’anxiété. Mais en quoi consiste au juste cette émotion si désagréable? En fait, il s’agit d’un trouble émotionnel qui se traduit par un sentiment d’insécurité. Il est caractérisé par un sentiment d’appréhension, de tension, d’inconfort et de crainte en regard à une situation donnée. Lors de circonstances stressantes, le système endocrinien sécrète une hormone (cortisol), laquelle intervient dans les manifestations physiologiques que connaît notre organisme en présence d’anxiété. La plupart du temps, le patient fait référence à de la nervosité ou à de l’inquiétude. L’anxiété se distingue de la peur du fait que cette dernière s’apparente plutôt à une situation qui comporte un danger réel.

La détente, la clé pour des souvenirs positifs

Nous savons que de nombreux patients souffrent d’anxiété lors de leur rendez-vous périodique chez le dentiste. Pour cette raison, nous prenons soin de vous rassurer en vous expliquant chacune des étapes relatives à votre plan de traitement. Dans la mesure où vous vivez une grande insécurité, il possible d’obtenir une sédation avec le protoxyde d’azote. Combinée à l’oxygène, cette solution aussi appelée «gaz hilarant», est reconnue pour ses propriétés calmantes.

À l’opposé de l’anesthésie générale, le protoxyde d’azote vous permet de rester conscient pendant toute la durée de l’intervention, dans un état de bien-être. Il ne représente aucun risque pour la santé et la dose peut être ajustée à tout moment. Un de ses avantages est qu’il est entièrement éliminé de l’organisme rapidement après la séance de sédation.

Le temps de récupération varie de 3 à 5 minutes. Vous pouvez donc reprendre vos activités immédiatement après votre traitement. Très sécuritaire, il est aussi utilisé chez les enfants anxieux.

Bref, si vous êtes nerveux ou inquiet au point d’éviter les visites chez le dentiste, sachez qu’il existe des moyens pour vous détendre. Vous n’êtes pas seul dans cette situation. Et nous n’hésiterons pas à vous recommander la sédation au protoxyde d’azote afin d’améliorer votre expérience et vos souvenirs liés à votre visite chez nous.

Vous avez les dents sensibles? NON, ce n’est pas normal!

Vous avez les dents sensibles? NON, ce n’est pas normal!

La sensibilité dentinaire est l’inconfort ressenti lorsque vous consommez des aliments ou des breuvages chauds ou froids. Cette douleur provient de la rétraction ou la perte de la gencive qui entoure la dent, mais aussi de la détérioration de l’émail. Dans ces trois cas, c’est l’exposition de la dentine qui rend les dents plus sensibles.

D’autres éléments peuvent aussi causer la sensibilité dentinaire

  • La carie
  • La maladie gingivale
  • Une restauration défectueuse
  • Une infection aux sinus ou aux oreilles

Contrairement à une certaine croyance, les dents ne deviennent pas plus sensibles avec le temps. Intimement lié aux habitudes alimentaires, mais aussi à l’hygiène buccale, ce mal est en augmentation et peut apparaître à tout âge. Par exemple, un brossage trop vigoureux ou un régime alimentaire à base d’agrumes pourra accroître la sensibilité dentinaire chez un jeune adulte dans la vingtaine.

Se prémunir contre la sensibilité dentinaire

D’abord, il faut adopter une hygiène buccale adéquate. Il est conseillé d’utiliser une brosse à dents à poils souples. Vous pouvez aussi opter pour un dentifrice pour dents sensibles. De plus, lors de vos deux brossages quotidiens, assurez-vous de ne pas frotter trop vigoureusement et prenez toujours soin de nettoyer délicatement la jonction de la dent et la gencive à l’aide de soie dentaire pour supprimer toute trace de plaque.

Il faut ensuite adopter de saines habitudes alimentaires et limiter les aliments très sucrés et acides. Un serrement des mâchoires excessif dans la journée et le grincement des dents peuvent aussi augmenter les risques de développer une sensibilité dentinaire. Discutez de cette condition avec votre dentiste. Il vous donnera des pistes pour contrer ces mauvaises habitudes. Enfin, une visite régulière chez votre professionnel dentaire demeure la meilleure façon de garder une bouche en santé.

Si la douleur persiste, demandez conseil à notre personnel parce que des dents douloureuses, ce n’est pas normal. C’est avec plaisir que nous vous orienterons vers l’une des nombreuses solutions adaptées à votre situation.

Vous êtes diabétiques? Voici 3 mots d’ordre pour une bouche en santé!

Vous êtes diabétiques? Voici 3 mots d’ordre pour une bouche en santé!

Pourquoi le diabète rend-il plus vulnérable aux maladies gingivales?

    • Le diabétique produirait moins de collagène aux gencives. Comme cette protéine est responsable de la réparation des tissus, la gencive devient plus prédisposée aux attaques.
    • Le diabète cause aussi une inflammation des vaisseaux sanguins. L’afflux de sang vers les vaisseaux de la gencive diminue, ce qui entrave l’apport nutritionnel vers les gencives et ralentit le processus de guérison des lésions.
    • Dans le cas où la glycémie serait mal contrôlée, les liquides de la bouche contiendraient plus de glucose, ce qui engendrerait la production d’autres organismes, comme les champignons.

Les personnes diabétiques ont plus de mal à lutter contre la plaque bactérienne. En s’accumulant, celle-ci se calcifie et se transforme en tartre. Les gencives deviennent ainsi plus vulnérables à la gingivite, dont les principaux symptômes sont des gencives rouges et boursouflées et une hypersensibilité ou des saignements lors du brossage. Une gingivite non traitée dégénérera éventuellement en parodontite, une infection plus sérieuse qui s’attaque à l’os de soutien des dents.

Le meilleur moyen d’éviter et de prévenir les maladies parodontales est de maintenir l’équilibre de son diabète. Parce qu’une personne qui contrôle bien sa maladie présente un tissu gingival qui se comporte pratiquement pareil à celui d’une personne non-diabétique.

L’adoption de saines habitudes buccodentaires, comme le brossage des dents après les repas et l’utilisation systématique de la soie dentaire sont primordiaux. Il faut aussi effectuer des visites régulières chez le dentiste et lui signifier tout changement à notre état de santé.

Véritable cercle vicieux, une glycémie non contrôlée pourra aggraver la maladie parodontale, qui à son tour pourra nuire au diabète. Trois mots d’ordre sont donc à retenir pour éviter une dégradation des gencives, de la maladie ou de l’état de santé général : contrôle de la glycémie, hygiène buccodentaire adéquate et vigilance.

Des dents et des gencives en santé

Des dents et des gencives en santé

Nous apprenons dès notre plus jeune âge que nous devons brosser régulièrement nos dents pour qu’elles demeurent saines. Mais qu’en est-il de nos gencives?

La gencive est un tissu mou qui recouvre l’os de la mâchoire. Elle sert de socle protecteur pour les dents; en couvrant les racines, elle les prémunit contre les microbes. Une gencive saine est rose et ferme, adhère bien à la dent et ne saigne pas lors du brossage ou de l’utilisation du fil dentaire.

Voici quelques conseils pour le maintien d’une bonne santé gingivale :

  • Effectuez un brossage tout en douceur à l’aide d’une brosse à poils souples, sans oublier vos gencives (brossez toujours de façon verticale, de la gencive vers la dent)
  • Nettoyez précautionneusement les molaires et prémolaires. (Comme celles-ci sont situées à l’arrière de l’arcade et sont souvent négligées, donc plus sujettes à la plaque.)
  • Jetez un coup d’œil à vos gencives à raison d’une fois par semaine pour demeurer à l’affût des changements de couleur ou de texture
  • Ayez quotidiennement recours à la soie dentaire pour déloger les particules alimentaires coincées entre les dents
  • Adoptez de saines habitudes alimentaires, en privilégiant les fruits et légumes et en délaissant les aliments acides et trop sucrés
  • Évitez le tabac

Plusieurs délaissent la soie dentaire en raison des saignements et la douleur qui s’ensuivent après chaque utilisation. Bien sûr, l’arrêt ne constitue pas la solution. La situation risque de s’envenimer plutôt que de s’améliorer, puisque les saignements sont justement causés par les microbes présents dans la plaque. C’est pourquoi il faut persévérer dans vos bonnes habitudes et consulter un professionnel dentaire si la douleur ou les saignements persistent après deux semaines.

D’ailleurs, il est impératif de consulter régulièrement votre dentiste pour le nettoyage et l’examen périodique. Il s’agit d’une étape importante pour s’assurer que vos dents et vos gencives se portent bien.

Ne présentant pas de symptômes à un stade précoce, la maladie gingivale est une affection qui peut progresser au point de s’attaquer à l’os de soutien de la dent lorsque non soignée. Pour éviter les complications et ultimement l’extraction d’une dent, il vaut toujours mieux adopter une attitude préventive et se faire traiter avant que l’affection n’ait pris trop d’ampleur.

Plan de financement

Plan de financement

Afin de vous permettre l’accessibilité à vos soins dentaires, il vous est possible d’obtenir un plan de financement avec Accord D de Desjardins.
En outre, nous offrons un plan de 12 mois sans intérêt pour un plan de traitement de 1 000 $ et plus.

Informez-vous auprès d’un membre de notre personnel.

COIN DES PETITS

Sucette

Banner Information Enfant

Sucette

Le besoin de succion est un réflexe normal chez les nourrissons. Le bébé aime téter puisque c’est la façon dont il se nourrit et se détend. Et plus votre enfant avance en âge, moins ce besoin se fera sentir.

Sachez qu’il vaut mieux privilégier l’usage d’une sucette plutôt que la succion du pouce.

Pour quelle raison?

  • Parce qu’il est plus simple de contrôler le moment où votre enfant s’adonnera à cette pratique. Surtout, pour éviter la formation de caries, on ne doit jamais ajouter de sucre, de miel ou de sirop de maïs sur une sucette.
  • Parce que le sevrage sera simplifié. Il est plus facile pour le parent de limiter l’accès à la suce, que de contraindre l’accès au pouce.

Il est préférable que l’enfant abandonne la sucette AVANT l’âge de 3 ans. Un bambin ne devrait pas persister à vouloir sucer son pouce ou une sucette APRÈS que ses dents permanentes soient développées. Des problèmes relatifs à la croissance de sa mâchoire et à la position de ses dents risquent éventuellement d’apparaître.

Des troubles de l’apprentissage du langage peuvent aussi survenir, surtout si l’enfant tend à parler avec sa suce en bouche.

Dentistes et professionnels de la santé peuvent vous assister si vous éprouvez des difficultés à sevrer votre enfant de la sucette. Aussi, soyez vigilant et demandez conseil. Bien que certaines suces soient dites «orthodontiques», elles peuvent autant entraver le développement de la bouche de votre tout-petit qu’une suce ordinaire.

La carie du jeune enfant

Banner Information Enfant

La carie du jeune enfant

La carie du jeune enfant est affection grave qui se caractérise par des dents de lait lourdement endommagées par la carie. Cette maladie peut évoluer très rapidement et a des effets néfastes autant sur la dentition primaire que sur la dentition permanente. Elle se manifeste chez les enfants d’âge préscolaire et entraîner divers maux :

  • Douleurs aiguës ou chroniques
  • Perturbation au niveau de l’alimentation et du sommeil
  • Malocclusion
  • Autres problèmes qui peuvent avoir des répercussions à très long terme.

Mesures pour éviter la carie du jeune enfant

Plusieurs facteurs peuvent contribuer au développement de la carie du jeune enfant. Notons principalement l’alimentation et l’hygiène buccodentaire.

Il est d’abord important de savoir que le lait maternel, les préparations pour nourrissons, le lait de vache et les jus de fruits contiennent TOUS du sucre. La formation de caries chez l’enfant survient donc principalement lors des boires et des repas, et lorsque celui-ci s’endort avec son biberon (à l’exception de l’eau).

Par conséquent, il est recommandé de nettoyer les gencives de votre bébé après chaque boire, même s’il n’a pas encore de dents. Ensuite, dès l’apparition des premières dents, il faut les brosser à l’aide d’une brosse à soies souples adaptée à la taille de sa bouche. Notez que la quantité de dentifrice ne devrait pas dépasser la grosseur d’un grain de riz.

Idéalement, il faudrait aussi limiter, voire cesser, le boire avant l’assoupissement du bébé. Pareillement, il faut éviter de laisser l’enfant s’endormir avec un biberon en bouche. Dans ce dernier cas, le liquide reste dans la cavité buccale et favorise le développement de lésions carieuses. Bien entendu, une certaine période d’adaptation sera nécessaire avant que l’enfant ne s’habitue à sa nouvelle routine.

Pour faciliter la transition, nous vous invitons à consulter les recommandations ci-dessous.

Trucs et astuces pour une transition à l’eau en douceur :

  • Remplir le biberon d’eau seulement.
  • Si votre enfant le refuse, donnez-lui une sucette propre, une peluche ou une couverture.
  • Si votre enfant pleure, n’abandonnez pas la nouvelle routine instaurée : consolez-le et recommencez.
  • Si toutes ces recommandations ne semblent générer aucun résultat satisfaisant, essayez de diluer le lait du biberon graduellement avec de l’eau, et ce, jusqu’à ce que le contenu soit converti totalement en eau.
  • Si vous allaitez votre enfant au sein, tentez de le retirer avant qu’il ne s’endorme.

Au niveau de l’alimentation, veillez à ne pas offrir des aliments à teneur trop élevée en sucre et limitez-en la consommation. Vous pouvez aussi ajouter de l’eau au jus et surtout, privilégiez les collations saines et qui ne collent pas aux dents comme des fruits et légumes ou du fromage.

La carie du jeune enfant peut se manifester jusqu’à l’âge de quatre ans. Il est important d’inspecter tous les mois les dents de votre enfant. Méfiez-vous des taches ou des lignes d’un blanc terne à proximité des gencives. Soyez également à l’affût des dents de coloration foncée. Si l’un de ces signes se manifestait, rendez-vous chez votre dentiste. Ce type de carie doit être traitée rapidement, à défaut de quoi elle pourrait se propager aux autres dents et développer une infection.

La première visite de votre enfant

Banner Information Enfant

La première visite de votre enfant

La première visite chez le dentiste devrait avoir lieu environ six mois après l’apparition des premières dents. Idéalement, un jeune enfant devrait avoir visité le dentiste au moins une fois avant l’âge de deux ans.

Lors de cette première rencontre, le dentiste et l’hygiéniste veilleront à créer un lien de confiance avec l’enfant et procéderont à l’examen bucco-dentaire et au nettoyage. Ils en profiteront également pour vous enseigner les techniques de brossage et d’utilisation de la soie dentaire.

Près de 50 % des patients redoutent les visites chez le dentiste. Pour éviter de transmettre votre insécurité à votre enfant, il est primordial d’adopter une attitude positive. Vous pouvez aussi le préparer en prenant soin de lui expliquer le déroulement du premier rendez-vous. En tant que parent, votre collaboration est importante en tout temps : avant, pendant et après la visite.

Avant la première visite

  • Il existe de nombreux livres qui racontent l’histoire d’un personnage qui vit sa première expérience chez le dentiste. Nous vous suggérons d’en choisir un et d’en faire la lecture à votre enfant quelques jours précédant son premier rendez-vous afin de le rassurer.
  • De plus, tentez de résumer les étapes de la visite la veille du premier rendez-vous.
  • Ne dites jamais à l’enfant qu’il ne ressentira aucun inconfort/douleur lors de l’examen ou du nettoyage.

Pendant la visite

  • À l’occasion, il arrive que nous demandions à l’accompagnant de s’asseoir sur la chaise et de tenir l’enfant sur ses genoux pendant l’examen.
  • En ce qui a trait aux enfants plus âgés, il est possible qu’on vous demande de retourner dans la salle d’attente une fois le premier contact établi.
  • Écoutez attentivement les consignes et suggestions sur les soins bucco-dentaires à apporter à votre enfant et conservez une attitude positive face à la rencontre.
  • Prenez l’habitude de fixer un rendez-vous tous les six mois.

Après la visite

  • Veillez à ce que votre enfant se brosse les dents au moins deux fois par jour ou après chaque repas. Il ne faut surtout pas oublier la soie dentaire avant le coucher.
  • Surveillez l’alimentation de votre enfant et proposez-lui des aliments peu acides, non collants et non sucrés.
  • Jusqu’à l’âge de 10 ans, assurez-vous que votre enfant se brosse les dents avant d’aller au lit.

Surtout, n’hésitez pas à consulter un professionnel dentaire si vous soupçonnez une anomalie quelconque au niveau de la bouche de votre enfant. Et sachez que la recommandation de visiter le dentiste avant l’âge de deux ans a pour objectif de déceler les problèmes potentiels. C’est ici que l’adage« Il vaut mieux prévenir que guérir» prend tout son sens.

Le fluorure, un véritable bouclier

Banner Information Enfant

Le fluorure, un véritable bouclier

Le fluorure est un minéral composé de fluor jumelé à un autre élément. On peut le retrouver dans le sol, l’eau douce ou saline ainsi que dans les aliments que l’on consomme. Le fluorure comporte plusieurs vertus pour la santé bucco-dentaire, dont la capacité à prévenir la carie, voire à éradiquer celles qui commencent à se former.

Pour prévenir la carie à grande échelle à coût minime, le Comité fédéral-provincial-territorial sur les eaux potables veille à inclure le taux de fluor adéquat dans les eaux potables publiques. En somme, les enfants qui boivent de l’eau quotidiennement et qui s’alimentent de façon équilibrée bénéficient de la quantité de fluorure nécessaire pour renforcer l’émail et contrer la carie. En cas de déficit, votre dentiste saura vous conseiller sur les différentes options disponibles telles l’utilisation de dentifrice, d’un rince-bouche ou d’un gel fluoré. Certaines précautions sont toutefois à prendre lorsqu’on utilise un dentifrice fluoré lors du brossage. Les enfants de moins de trois ans ne devraient utiliser qu’un soupçon de pâte à dents, soit la taille d’un grain de riz. De 3 à 6 ans, la grosseur d’un petit pois suffit.

Par contre, comme le dit si bien le dicton, la modération a bien meilleur goût! En effet, une surdose de fluorure chez votre enfant risque d’entraîner la fluorose dentaire. Cette affection se remarque notamment par la formation de petites taches blanchâtres sur les dents. C’est pourquoi l’avis d’un professionnel dentaire s’avère toujours judicieux avant de modifier quoi que ce soit à vos habitudes.

Conseils pour enfants qui portent un appareil dentaire

Banner Information Enfant

Conseils pour enfants qui portent un appareil dentaire

Vous le savez, inculquer de bonnes habitudes d’hygiène dentaire aux tout-petits n’est pas toujours de tout repos pour les parents. Et lorsque l’un de vos enfants se voit prescrire des appareils d’orthodontie, votre rigueur dans l’application des mesures d’hygiène bucco-dentaire devient d’autant plus importante.

D’abord, il faut savoir que les appareils orthodontiques comme tels ne causent pas la carie. Par contre, ils peuvent retenir des particules alimentaires susceptibles de favoriser le développement de lésions carieuses. Ils constituent en quelque sorte un piège dans lequel les bactéries sont emprisonnées. Lorsque non délogées, les bactéries contribuent à la formation de caries et à l’apparition de maladies des gencives.

Une hygiène dentaire rigoureuse et efficace

Que votre enfant porte un appareil dentaire fixe ou amovible, il devra brosser ses dents minutieusement après chaque repas et collation. Chacun de ces brossages devra durer environ trois minutes. L’écoute d’une chanson ou l’utilisation d’une minuterie peut aider votre enfant à respecter le temps prescrit.

En outre, le choix des instruments et la technique de brossage ont inévitablement leur importance dans la qualité de l’hygiène.

Les porteurs d’appareils d’orthodontie devraient idéalement opter pour une brosse à dents à tête courte et étroite. Un manche légèrement courbé permet en plus de faciliter la préhension. Les soies de la brosse à dents doivent être souples ou d’une dureté moyenne puisqu’ils sont moins dommageables pour les gencives. Dès que les poils commencent à être élimés, il est temps de la substituer pour une nouvelle. L’usure se fait plus rapidement en présence d’appareils d’orthodontie, alors soyez vigilants! La durée de vie d’une brosse à dents ne dépasse jamais trois mois dans ces conditions.

Tout comme pour les personnes qui ne portent pas d’appareils, le brossage doit couvrir toutes les zones de la dent (parties gauches/droites, antérieures/postérieures et inférieures/supérieures). Le mouvement s’effectue toujours à partir de la gencive vers l’extrémité de la dent.

À ne pas négliger

  • L’usage de la soie dentaire avant le brossage ne devrait pas être négligé.
  • Le brossage de la langue permet parallèlement l’élimination de particules alimentaires résiduelles, ce qui complète bien l’entretien.
  • Le choix du dentifrice est à votre convenance, mais il se peut que votre dentiste vous en suggère un en particulier, selon vos besoins spécifiques.

CONSEILS POSTOPÉRATOIRES

Instruction suite à une intervention chirurgicale

Instruction suite à une intervention chirurgicale

Pour accélérer le processus de guérison, veuillez appliquer les mesures suggérées ci-dessous. Veuillez toutefois garder en mémoire qu’il est tout à fait normal de ressentir un certain inconfort ou d’avoir le bas du visage enflé après l’extraction d’une dent.

Jour de la chirurgie :

  • Garder les compresses en bouche pendant une heure ou deux, tout en maintenant une pression ferme. Les substituer toutes les demi-heures, au besoin.
  • Maintenir la tête en position verticale en tout temps.
  • Appliquer une compresse froide sur la joue à intervalles réguliers (20 minutes de froid par heure).
  • En cas de saignements, utiliser une gaze ou un sachet de thé légèrement humecté et mordre pendant une vingtaine de minutes.
  • Plusieurs patients ont des écoulements sanguins et remarquent une coloration rougeâtre dans leur salive.
  • Limiter les efforts physiques.

À éviter

  • Enlever le caillot de sang coagulé puisqu’il sert à optimiser la guérison.
  • Manger avant l’arrêt des saignements.
  • Boire avec une paille.
  • Se rincer la bouche ou cracher.
  • Fumer ou consommer de l’alcool.
  • Manger des aliments difficiles à mastiquer.
  • Se brosser les dents à proximité de la zone d’extraction pendant les premières 72 heures.

Douleur

Prendre la médication qui vous a été prescrite, au besoin.

Prendre les antibiotiques qui vous ont été administrés pour ce traitement, en respectant le nombre de jours indiqué et ce, même en absence de symptômes.

Alimentation suggérée

La journée même de l’extraction, ne consommer que des aliments mous ou des breuvages tièdes. Lorsque vous vous sentirez mieux, vous pourrez recommencer à manger normalement.

Du lendemain jusqu’à la guérison complète

  • Se rincer la bouche trois fois par jour avec de l’eau tiède et du sel (2 ml ou 1/2 c. à thé de sel dans 250 ml ou 1 tasse d’eau).
  • Se brosser les dents et utiliser la soie dentaire tous les jours pour enlever la plaque et favoriser un meilleur résultat à longue échéance. Éviter le brossage autour de la zone d’extraction au cours des premières 72 heures.
  • Éviter de manger des aliments durs (noix, bonbons, glaçons)
  • Il est possible que certains mots soient plus difficiles à prononcer et que votre salive soit plus abondante que d’habitude. Le tout reprendra son cours normal en moins d’une semaine.
  • Il est possible de voir apparaître des ecchymoses sur votre visage. Elles disparaîtront au bout de cinq à sept jours.
  • Certains peinent à ouvrir la bouche jusqu’à cinq jours suivant l’extraction.
  • Si après trois jours la douleur s’accentue au lieu de diminuer, n’hésitez pas à nous appeler.

Soyez sans crainte, vous vous sentirez sûrement mieux après quelques jours et pourrez reprendre vos activités habituelles. En cas de douleur, de saignements abondants ou d’enflure pendant 2 à 3 jours, ou de réaction à la médication prescrite, veuillez communiquer avec nous sans tarder.