AUJOURD'HUI OUVERT jusqu'à 16h00

Croissance des dents

L’apparition de la dentition est un processus complexe, qui suit un ordre séquentiel bien déterminé. Il débute par l’éruption des dents primaires et se termine par celle des dents permanentes qui resteront en place toute la vie. Durant cette période, la bouche subit une évolution fascinante caractérisée par de grands changements.

Les dents primaires

Les dents primaires, aussi appelées dents de lait ou dents temporaires, débutent leur apparition vers l’âge de 6 ou 7 mois. Ce sont les incisives de la mâchoire inférieure qui sont les premières à se présenter. C’est habituellement vers l’âge de 2 ou 3 ans que les 20 dents primaires sont complètement poussées. Les dernières à percer la gencive sont les deuxièmes molaires.

Notre première dentition comprend:

  • 8 incisives
  • 4 canines
  • 8 molaires

Dès que les premières dents sont poussées, il est important de commencer à acquérir de bonnes pratiques d’hygiène dentaire. Les visites régulières chez le dentiste permettront également de s’assurer que la dentition se développe bien. Cette étape est déterminante pour que l’arrivée des dents permanentes se fasse normalement.

Les dents primaires comportent des différences importantes par rapport aux dents permanentes. Leur émail est plus mince et translucide ce qui les fait paraître plus pâles. Cependant, étant moins minéralisé, l’émail résiste moins bien à la carie dentaire. Les petites dents du bébé sont vulnérables. On nomme parfois « caries du biberon » celles qui surviennent en très bas âge.

Les dents de lait commencent progressivement à tomber vers l’âge de 5-6 ans pour faire place aux dents d’adultes. Entre 6 et 8 ans, l’enfant a donc une période de transition durant laquelle des dents temporaires et des dents définitives cohabitent dans la bouche. Celle-ci s’appelle dentition mixte.

Notez qu’il existe des variations interindividuelles dans la chronologie de chute des dents primaires et de l’éruption des dents permanentes.

Les dents permanentes

C’est vers l’âge de 6 ou 7 ans que les premières dents permanentes font leur apparition. Ce sont des molaires qui viennent s’installer tout au fond de l’arcade dentaire, derrière les dernières dents primaires.

Les autres dents permanentes prennent graduellement la place des dents temporaires jusqu’à ce que cette dentition d’adulte soit partiellement complétée, vers l’âge de 12-13 ans.

Les dents de sagesse ne feront leur apparition que bien plus tard, au début de l’âge adulte.

Cette dentition définitive comporte 32 dents en tout :

  • 8 incisives
  • 4 canines
  • 8 molaires
  • 12 molaires (incluant les quatre dents de sagesse)

En poussant, la dent permanente touche à la racine dentaire de la dent temporaire dont elle veut prendre la place. Ceci provoque la résorption de la racine dentaire. La dent de lait devient instable et commence à « branler », jusqu’à ce qu’elle ne puisse plus tenir et tombe. La dent permanente peut maintenant prendre sa place.

Quelques anomalies

Le manque d’espace

Lorsqu’il manque d’espace sur l’arcade dentaire pour recevoir toutes les dents permanentes, on peut observer un encombrement dentaire qui peut entraîner une malocclusion. L’orthodontie peut corriger le problème.

Agénésie dentaire

On dit qu’il y a agénésie dentaire lorsqu’une dent ne pousse pas car elle ne s’est pas formée. Cette situation affecte souvent les dents de sagesse, mais peut toucher n’importe quelle dent. Si la dent primaire ne tombe pas, elle peut rester en place.

Dents surnuméraires

La présence de dents supplémentaires s’appelle l’hyperdontie. Il est habituellement préférable d’extraire ces dents lorsqu’elles nuisent à la santé des autres dents.

Les dents de sagesse

C’est généralement autour de 18 à 21 ans que la dentition permanente est réellement complétée avec l’éruption des dents de sagesse. Ces troisièmes molaires situées tout au fond des arcades dentaires ont une croissance lente et souvent problématique. C’est surtout le manque d’espace sur l’arcade qui les empêche de pousser et de se positionner correctement.

Elles ont un comportement imprévisible

  • Elles peuvent pousser dans la mauvaise direction
  • Avoir une éruption partielle
  • Rester incluse dans la gencive
  • Être absente

Elles causent de nombreux problèmes

  • Caries
  • Douleurs
  • Abcès et kystes
  • Infections de la gencive à l’endroit où la dent est partiellement sortie
  • Détérioration des dents adjacentes
  • Chevauchement des dents sur l’arcade

La solution : l’extraction des dents de sagesse

Il est parfois préférable de retirer les dents de sagesse afin d’éviter toutes ces complications. Une surveillance régulière de l’évolution de la poussée des dents de sagesse permet au dentiste de savoir si l’extraction est nécessaire. C’est un acte chirurgical plus complexe que pour les autres dents à cause de sa position éloignée sur l’arcade et son inclusion potentielle dans la gencive.